La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes lance un microcrédit pour les étudiants entrepreneurs

Mis en avant

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes crée un microcrédit pour les étudiants-entrepreneurs afin d’encourager la création d’entreprise.Microcredit

Beelys, programme d’aide aux futurs étudiants entrepreneurs de la Fondation de Lyon, est à l’origine de ce nouveau microcrédit. Il est mis en place par Parcours Confiances Rhône-Alpes, une association de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, spécialiste des microcrédits personnels ou professionnels. Pour avoir accès à ce financement, il faut être étudiant-entrepreneur et avoir son entreprise immatriculée ou en cours d’immatriculation. Le montant maximum du microcrédit est de 5.000 euros avec une garantie Parcours Confiance Rhône-Alpes de 100 % (pas besoin de caution personnelle).

Encourager l’entrepreneuriat

Ce dispositif a été conçu pour aider les étudiants-entrepreneurs à lancer leur projet. Il est accompagné d’une micro-assurance « Entrepreneurs de la cité ». « C’est une solution pour amorcer les premières expériences, qui n’ont pas un besoin de grand financement, pour peut-être ensuite passer à un mode de financement plus classique », explique Alain Asquin, directeur de Beelys et référent entrepreneuriat de l’Université de Lyon.

source : http://www.brefeco.com/actualite/finance-assurances-banques-bourse-capital-dvpt/la-caisse-depargne-rhone-alpes-lance-un-0

Un microcrédit social pour les personnes protégées

Mis en avant

CEAPCDans le cadre du dispositif Parcours Confiance, la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes a signé jeudi 13 avril avec l’ADEI (Association Départementale pour l’Education et l’Insertion) une convention pour la mise en œuvre d’un micro-crédit social au bénéfice des personnes protégées.

L’ADEI de Charente-Maritime développe la prise en charge et l’accompagnement personnalisé des personnes en situation de fragilité dans chaque étape de leur vie. Les prêts proposés pourront aller de 300 à 3 000 euros, pour répondre à des besoins de mobilité, d’équipement du domicile ou de formation, entre autres. Ils sont garantis par le fonds de cohésion sociale, abondé pour moitié par l’Etat, via la Caisse des Dépôts et Consignation, et pour l’autre moitié par la Caisse d’Epargne. C’est plus particulierement l’ADPP (services d’aide aux personnes protégées appartenant à l’ADEI, qui gère les tutelles et curatelles) qui sera en charge d’identifier les bénéficiaires pouvant être aidés dans le cadre de ce dispositif.

Le mécénat des Caisses d’Epargne en lumière sur BFM Business

L’émission hebdomadaire « A but non lucratif », diffusée sur BFM Business TV les samedi 27 et dimanche 28 mai, a mis en lumière les actions de mécénat des Caisses d’Epargne sur leurs territoires. Chaque semaine, l’émission donne de la visibilité à une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise.

À ce titre, c’est le mécénat des Caisses d’Epargne qui était au sommaire de la dernière édition de « A but non lucratif », présentée par Didier Meillerand. Durant une heure, Jean Arondel, président de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, Patrice Cros, directeur de Finances & Pédagogie, Christelle Hug de Larauze, déléguée générale de la Fondation Belem et l’écrivain Yann Queffélec, administrateur de la Fondation Belem, ont partagé le plateau et échangé longuement sur l’engagement des Caisses d’Epargne sur leurs territoires. Depuis septembre 2016, la Fédération nationale des Caisses d’Epargne parraine l’émission « A but non lucratif », via un partenariat avec les Entreprises pour la Cité (anciennement IMS Entreprendre pour la cité), aux côtés de la Fondation SNCF, la Fondation Groupe ADP, la Fondation EDF, la Fondation Carrefour et la Fondation Deloitte.