L’Udaf peut compter sur le soutien de l’Ecureuil

Mis en avant

Hier, l’Udaf 47, qui aide les personnes sous protection sociale, a signé un partenariat avec la Caisse d’Épargne. Ainsi, les personnes fragiles pourront bénéficier de micro-crédits avantageux.

L’accès à un prêt bancaire pour une personne protégée c’est, aujourd’hui, la croix et la bannière. Bien souvent cette simple hypothèse est balayée par le banquier qui préfère même parfois traiter directement avec le tuteur. Ou bien les taux proposés à la personne en situation précaire sont si importants qu’elle ne peut contracter le prêt. Autant de pratiques qui renforcent le sentiment d’exclusion.

Une situation qu’a rencontrée de nombreuses fois l’Udaf 47 (Union nationale des associations familiales), mais sans pouvoir y apporter une réelle solution. «On ne pouvait que constater», se désole la présidente Marie-Christine Lavergne de Cerval. Mais ces temps sont désormais révolus.

Les relations étroites nouées entre l’association et la Caisse d’Épargne ont débouché hier sur la signature d’un partenariat. La banque coopérative et sa branche Aquitaine-Poitou-Charente est impliquée dans beaucoup d’actions sociales à travers son fonds de dotation (450 000 €) et les solutions qu’elle apporte aux personnes en difficulté financière.

Avec ce partenariat, la Caisse d’Épargne s’est engagée à proposer des microcrédits avantageux aux personnes suivies par l’Udaf. «Des microcrédits pouvant aller de 300 à 10 000 € selon le projet, relève Catherine Urbain, directrice du sociétariat et de l’engagement sociétal de l’Ecureuil. Des crédits garantis, à 2 % et sans frais de dossiers.» Ces microcrédits devraient surtout servir à aider les personnes protégées dans leur accès à la mobilité (achat véhicule, permis, assurance, réparations…) Un vecteur essentiel à l’intégration dans notre département rural.

Une approche pédagogique sera bien sûr menée de concert par les deux organismes pour déterminer quels foyers ont les ressources économiques suffisantes pour pouvoir contracter ces microcrédits.

Article extrait de ladepeche.fr

« Mon objectif est d’aider les clients à sortir de situations difficiles »

Mis en avant

fnce-daniel-fraassDaniel Fraass, chargé de clientèle Parcours Confiance, Caisse d’Epargne

« Après 35 ans de carrière au sein de la Caisse d’Epargne en tant que chargé de clientèle puis directeur d’agence, j’avais envie de changer de métier, en gardant si possible le contact avec les clients. Alors quand la DRH m’a proposé en septembre 2016 d’intégrer le réseau Parcours Confiance, j’ai saisi cette opportunité. Je reçois en moyenne entre deux et quatre personnes par jour qui nous ont été recommandées par les agences de la Caisse d’Epargne ou par nos partenaires : les Centres communaux d’action sociale, les associations de l’Economie sociale et solidaire, ou les organismes spécialisés dans la mobilité… Ce que j’aime dans ce travail, c’est le relationnel, et le fait de pouvoir dire « oui » à des personnes à qui j’aurais dit « non » lorsque j’étais en agence.

Quand on voit les yeux d’un client s’illuminer parce qu’on lui annonce qu’il va pouvoir emprunter 2.000 euros pour acheter une voiture qui va lui permettre de ne pas perdre son emploi, on a le sentiment de contribuer à quelque chose de très important et d’utile.

Mon objectif aujourd’hui, c’est d’écouter les gens et de les aider à sortir de situations difficiles, en ayant le bon recul. Car lorsqu’une personne vous parle de problématiques graves ou tragiques, il faut savoir contrôler ses émotions et se protéger ».

Témoignage extrait de l’AGEFI Hebdo 

La CEAPC présente aux 1ères rencontres Nouvelle-Aquitaine du Microcrédit à Bordeaux

Mis en avant

La CEAPC, représentée par Catherine Urbain, directrice du sociétariat et de l’engagement sociétal, participait hier aux 1ères rencontres régionales du Microcrédit en Nouvelle-Aquitaine, organisées à Bordeaux par la Banque de France.

ceapc-microcredit

Son intervention portait sur la question du microcrédit personnel, facteur d’inclusion socio-économique, via le dispositif Parcours Confiance.

Pour en savoir plus sur le microcrédit, cliquez ici