The Microcredit Summit Campaign, qui fédère plus de 2 500 acteurs de la microfinance, vient de publier son rapport annuel sur l’état de la microfinance dans le Monde

En voici les principaux enseignements :

  • Le nombre d’emprunteurs est en baisse, pour la 1ère fois depuis la publication du 1er rapport en 1997, passant de 205 millions à 195. La baisse s’explique principalement par le recul de l’Inde consécutivement aux scandales de l’Indra Pradesh et la meilleure qualité des statistiques. La part de l’Afrique est en progression.
  • Il ressort que les zones les plus pauvres et les plus reculées sont les plus oubliées. Les acteurs se concentrent sur les centres urbains à forte densité de population et sur les revenus intermédiaires, délaissant ainsi ceux qui auraient dû être la cible privilégiée du microcrédit. Les espoirs portent sur la technologie (mobil banking essentiellement) pour atteindre ces populations reculées à moindre coût.
  • La grande tendance est d’adapter le microcrédit ou en tout cas de le positionner dans le cadre de programmes plus larges visant l’amélioration des conditions de vie. Autrement dit, ne pas faire du microcrédit pour du microcrédit mais faire du microcrédit pour améliorer la santé, l’éducation, l’alimentation… . Un objectif que se fixent les Caisses d’Épargne avec Parcours Confiance, tout particulièrement dans les domaines de l’habitat et de la mobilité.

Consultez le rapport en cliquant icimicrocredit1