La Caisse d’Epargne s’engage aux côtés des Restos du cœur

Le partenariat entre les Restos du cœur 47 et la Caisse d’Épargne, en faveur du microcrédit social à 2 % de taux d’intérêt pour les plus démunis, a été entériné hier au siège social de Bon-Encontre, en présence des responsables associatifs et des instances de la banque.

201609201292-full

Jean-Pierre Boyer, président de la fondation Caisse d’épargne, et Catherine Urbain, la directrice de l’engagement sociétal, au côté de Patrick Michel, le responsable des Restos 47, et de Philippe Grammont, vice-président responsable du microcrédit. / Photo C.St-.P.

Une convention de partenariat pour le développement du microcrédit social a été signée hier entre le responsable départemental des Restos du cœur 47, Patrick Michel, et Catherine Urbain, directrice du sociétariat et de l’engagement sociétal pour la Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou Charentes. Permettre l’accès au microcrédit social à des personnes accompagnées par les Restos du cœur et exclues du système bancaire traditionnel, accompagner ces personnes en grandes difficultés dans le cadre de leurs relations bancaires et dans la gestion de leur budget, et leur assurer des chances d’émancipation sociale : voilà pour les objectifs.

Jean-Pierre Boyer, le président de la fondation Caisse d’Épargne, a rappelé le contexte de cette initiative de solidarité : «La Caisse d’épargne veut apporter son soutien aux populations les plus défavorisées, et elle a mis dans ses actions prioritaires la proximité et la solidarité du monde de la finance vis-à-vis d’un monde totalement abandonné». Il a énuméré également le champ d’action de la fondation à la jeunesse en situation de faiblesse, en recherche de réinsertion et de repositionnement social. «C’est une fierté de signer avec vous cette convention car les Restos et la Caisse d’épargne partagent des valeurs humanistes et sont des institutions sociales. Et les Restos ont fait, hélas, la démonstration de leur utilité», a souligné Jean-Pierre Boyer, précisant que la Caisse d’Épargne a été la toute première organisation financière de microcrédit.

Ce service est officiellement lancé en le Lot-et-Garonne, que ce soit directement auprès des agences bancaires qui détectent ces publics ou par le biais des Restos du cœur. «La proximité et la réactivité nous intéressent beaucoup quand des personnes en difficultés ont besoin de solutions immédiates», poursuit le vice-président des Restos du cœur, Philippe Grammont, en charge du microcrédit. L’an dernier, les Restos ont eu 80 «contacts» de gens intéressés par le microcrédit social. Profil des candidats potentiels : des personnes âgées de 30 à 45 ans, des femmes avec enfants, des foyers monoparentaux pour un crédit moyen de 2 000 €. L’accompagnent est au cœur du dispositif, car il ne faut pas confondre assistance et assistanat, tient à préciser Patrick Michel.

Source : www.petitbleu.fr

 

CAP’JEUNES : au service de l’emploi des jeunes

img_7481Dans le cadre de son engagement pour l’emploi et l’insertion professionnelle, la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin (CEPAL) soutient l’association Auvergne Active et notamment le dispositif CAP’JEUNES lancé en 2012.

Ainsi, la CEPAL, aux côtés d’Auvergne Active, a organisé l’événement « Mettons le Cap’ sur les Jeunes ! » le vendredi 20 mai 2016. L’occasion pour les partenaires de réaliser le bilan 2013/2015 et de recueillir le témoignage des chefs d’entreprise d’HAPPY Plantes et de l’EURL MT, deux bénéficiaires accompagnés pour le lancement de leur activité.

> Lire le communiqué de presse

Un site Internet pour Parcours Confiance en Bretagne Pays de Loire

Afin de mieux se faire connaître et mieux expliquer sa démarche, l’association Parcours confiance vient d’ouvrir un site internet. Avec ce nouvel outil, ergonomique et agréable d’utilisation, Parcours Confiance s’engage à mieux répondre aux besoins des bénéficiaires et de ses partenaires, têtes de réseaux.

04-07-2016 09-56-47

L’adresse de ce site est la suivante : http://www.parcoursconfiance-bpl.fr

Crée en 2007 à l’initiative de la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne, l’association Parcours Confiance est très vite devenue leader du microcrédit sur son territoire et dans le réseau des Caisses d’Epargne. Ce réseau des Caisses d’Epargne détient 30% de la production de microcrédits au niveau national, toutes banques confondues. Depuis son origine, l’association Parcours confiance a accordé près de 5000 microcrédits.

Le microcrédit s’adresse aux personnes les plus démunies en situation de précarité ayant des revenus modestes et exclus du crédit bancaire traditionnel. Il permet d’améliorer leur situation ou au moins d’éviter de la dégrader par la réalisation d’un projet, comme par exemple l’achat d’un véhicule d’occasion pour se rendre au travail.

En Bretagne Pays de Loire, l’association Parcours Confiance est installée au Sillon de Bretagne à Saint-Herblain (44). Elle est présidée par Bruno Leclercq, Secrétaire général de la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire et dirigée par Didier Gillet. Son conseil d’administration est composé d’administrateurs bénévoles représentant les dix départements du territoire régional de la Caisse d’Epargne.

L’association Parcours Confiance Bretagne Pays de la Loire est aussi leader dans le classement des Caisses d’Epargne au niveau national. En 2015, elle a produit 621 microcrédits pour un montant de 2 238 825 €. Elle dispose d’un stock de 1 531 dossiers pour un encours de 3 214 613 €, la plaçant largement en tête par rapport aux autres Caisses d’Epargne.